09 novembre 2017

LA VALSE DES ARBRES ET DU CIEL

la valse des arbres et du ciel

Présentation de l'éditeurAuvers-sur-Oise, été 1890. Marguerite Gachet est une jeune fille qui étouffe dans le carcan imposé aux femmes de cette fin de siècle. Elle sera le dernier amour de Van Gogh. Leur rencontre va bouleverser définitivement leurs vies.Jean-Michel Guenassia nous révèle une version stupéfiante de ces derniers jours.Et si le docteur Gachet n'avait pas été l'ami fidèle des impressionnistes mais plutôt un opportuniste cupide et vaniteux ? Et si sa fille avait été une personne trop passionnée et trop amoureuse ? Et si Van Gogh ne s'était pas suicidé ? Et si une partie de ses toiles exposées à Orsay étaient des faux ?…Autant de questions passionnantes que Jean-Michel Guenassia aborde au regard des plus récentes découvertes sur la vie de l'artiste. Il trouve des réponses insoupçonnées, qu'il nous transmet avec la puissance romanesque et la vérité documentaire qu'on lui connaît depuis Le Club des incorrigibles optimistes.

Et alors?: J'ai beaucoup aimé ce roman sur les derniers jours de la vie de Vincent Van Gogh et cet amour caché avec Marguerite, la fille du Docteur Gachet, médecin de Van Gogh lors de son séjour à Auvers/Oise. Tout comme le précédent ouvrage traitant de ce grand peinte ("Vincent qu'on assassine"), j'ai aussi beaucoup aimé les hypothèses formulées par l'auteur sur les circonstances tragiques de sa mort. Bien entendu cette histoire est romancée je pense, mais l'ouvrage étant basé sur des recherches historiques et médicales, tout laisse à penser qu'il y a un peu de vérité entre les lignes... Un excellent moment de lecture pour moi. 

Posté par labourgeoise à 12:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


26 octobre 2017

LES EVAPORES

les évaporés

Présentation de l'éditeur: Ici, lorsque quelqu'un disparaît, on dit simplement qu'il s'est évaporé. Personne ne cherche à le retrouver, pas de crime pour la police, honte et silence du côté de la famille. Sans un mot, Kase un soir a disparu. Comment peut-on s'évaporer si facilement sans laisser de trace ? Et pour quelles raisons ? C'est ce que cherche à comprendre Richard B., venu au Japon afin d'aider Yukiko à retrouver son père. Pour cette femme qu'il aime encore, il mène l'enquête dans les quartiers pauvres de Sanya à Tokyo. Ce roman profondément poétique allie découverte du Japon, encore bouleversé par la catastrophe de Fukushima, et réflexion sur notre désir, parfois, de prendre la fuite.

Et alors?: Je ne connaissais pas ce phénomène a priori courant au Japon : disparaître de façon subite pour renaître ailleurs en laissant son passé derrière soi.  C'est un roman qui nous présente également un Japon dévasté et meurtri après les catastrophes du tsunami et de Fukushima. Sous fond d'intrigue policière, l'ouvrage nous révèle peu à peu les failles de ce Japon moderne et de la nature humaine avec ses doutes et craintes. Un beau roman que j'ai bien apprécié. 

Posté par labourgeoise à 10:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

22 octobre 2017

VINCENT QU'ON ASSASSINE

vincent qu'on assassine

Présentation de l'éditeur: Auvers-sur-Oise, juillet 1890. Vincent Van Gogh revient du champ où il est allé peindre, titubant, blessé à mort. Il n'a pas tenté de se suicider, comme on le croit d'ordinaire. On lui a tiré dessus. Inspiré par les conclusions des historiens Steven Naifeh et Gregory White Smith, ce roman retrace dans un style épuré les deux dernières années de la vie du peintre et interroge sa fin tragique. Qui est responsable de sa mort ? Pourquoi l'a-t-on tué ? Comment la légende du suicide a-t-elle pu perdurer cent vingt années durant ? En montrant Vincent Van Gogh aux prises avec son temps, avec ceux qui l'entourent et avec la création, le roman rend justice à un homme d'exception que son époque a condamné à mort.

Et alors?: Un super ouvrage qui permet de mieux comprendre le mal-être de Vincent Van Gogh face notamment aux incompréhensions de ses contemporains à son encontre. Un peintre incompris et rejeté par la société de l'époque. Cette lecture, outre le fait d'apporter un nouveau morceau de la vie de l'artiste, nous propose également une autre hypothèse concernant sa mort soudaine. Excellente lecture pour moi. 

Posté par labourgeoise à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 octobre 2017

ROLAND EST MORT

roland est mort

Présentation de l'éditeur: Roland est mort. Quand les sapeurs-pompiers l'ont retrouvé, il avait la tête dans la gamelle du chien. Son voisin de palier, un homme proche de la quarantaine, au chômage, très seul, ne le connaissait pas vraiment. Il aurait dû s'en douter : il n'entendait plus les chansons de Mireille Mathieu, derrière le mur. C’est lui qui hérite du chien, puis de l'urne contenant les cendres du défunt. Qu’en faire ? Le voisin va tout tenter pour s'en débarrasser, mais en a-t-il vraiment envie ?

Et alors?:  C'est un bof bof pour moi pour cet ouvrage. C'est dommage car le sujet était pourtant prometteur. J'ai trouvé la lecture parasitée par les répétitions et lourdeurs, et surtout une approche très superficielle, trop pour moi. Pourtant le sujet de la solitude aurait mérité que l'on approfondisse un peu, notamment la partie sentiments et ressentis. Mais ce n'est que mon avis... Merci Maman de ce prêt. 

Posté par labourgeoise à 17:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

23 septembre 2017

LE PEINTRE D'EVENTAIL

le peinte d'éventail

Présentation de l'éditeur: C'est au fin fond de la contrée d'Atôra, au nord-est de l'île de Honshu, que Matabei se retire pour échapper à la fureur du monde. Dans cet endroit perdu entre montagnes et Pacifique se cache la paisible pension de Dame Hison dont Matabei apprend à connaître les habitués, tous personnages singuliers et fantasques. Attenant à l'auberge se déploie un jardin hors du temps. Insensiblement, Matabei s'attache au vieux jardinier et découvre en lui un extraordinaire peintre d'éventail. Il devient le disciple dévoué de maître Osaki. Fabuleux labyrinthe aux perspectives trompeuses, le jardin de maître Osaki est aussi le cadre de déchirements et de passions, bien loin de la voie du Zen, en attendant d'autres bouleversements. Avec Le peintre d'éventail, Hubert Haddad nous offre un roman d'initiation inoubliable, époustouflant de maîtrise et de grâce.

Et alors?:  Un ouvrage tout en poésie où l'ambiance régnant dans la paisible pension vous apaise... jusqu'à ce que... la nature reprenne ses droits. J'ai aimé la place qu'occupent la nature et l'art dans ce roman, comme un tableau qui se compose au fur et à mesure de la lecture. Cependant quelques passagess furent un peu longs pour moi... pour amateur de zen et de vie paisible, ne pas en attendre trop de "rebondissements". C'est donc un moyen pour ma part. 

Posté par labourgeoise à 18:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


14 septembre 2017

LES DELICES DE TOKYO

les delices de tokyo

Présentation de l'éditeur: « Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager. Magnifiquement adapté à l'écran par la cinéaste Naomi Kawase, primée à Cannes, le roman de Durian Sukegawa est une ode à la cuisine et à la vie. Poignant, poétique, sensuel : un régal.

Et alors?:  Un ouvrage tout en subtilité et délicatesse. Une lecture dépaysante qui nous emmène rapidemement dans cette histoire pleine de poésie, au rythme de la nature omniprésente au fil de la lecture. Un ouvrage qui nous rappelle que l'écoute, le respect, la tolérance et le partage sont des valeurs précieuses. Un très joli moment de lecture pour ma part. Merci Maman de ce prêt. 

Posté par labourgeoise à 12:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

12 septembre 2017

LA TRESSE

la tresse

Présentation de l'éditeur: Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté. 
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école. 
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée. 
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade. 
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Et alors?: J'ai beaucoup aimé cette lecture sensible et touchante. Le destin de ces trois femmes fortes, combatives et fragiles. Un seul regret pour moi, l'ouvrage est trop court et aurait mérité d'aller un peu plus loin dans le futur des personnages. Excellent moment de lecture pour moi.  Merci Maman de ce prêt.

Posté par labourgeoise à 19:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

10 septembre 2017

LA VEUVE DES VAN GOGH

la veuve des van gogh

Présentation de l'éditeur: Sur la mort de Vincent Van Gogh tout a été écrit. Sur celle de son frère, Théo, terrassé par le chagrin, des litres d’encre ont été aussi déversés. Mais personne n’a évoqué ce qu’il advint de Johanna Bonger, épouse de Théo, qui vécut un double veuvage tant le lien des deux frères était fort. Après la disparition de son mari dans un hôpital psychiatrique d’Utrecht la jeune femme décide d’ouvrir, à quelques kilomètres d’Amsterdam, une auberge qui lui permettrait, à elle et à son enfant qui a tout juste un an, de survivre. C’est là qu’elle réunit les écrits de Vincent, qu’elle accroche aux murs ses tableaux. Nous sommes en 1891 et certains voyageurs de cette fin de siècle s’arrêtent volontiers dans l’agréable demeure. Déconcertés ils regardent ces tableaux aux couleurs inattendues. Des tableaux qui jusque-là n’ont pas trouvé acquéreur, ni à Arles ni à Paris, qui ont été dédaignés et même voués par certains au bûcher tant ils paraissaient « démoniaques ». Grâce à cette exposition et aux efforts déployés par Johanna le peintre connaîtra enfin une gloire posthume. Une histoire méconnue et passionnante.

Et alors?: Un ouvrage pasionnant, j'ai adoré cette lecture. Une partie de la vie des deux frères Van Gogh méconnue et surtout le rôle primoridal joué par la belle soeur de Vincent van Gogh dans la reconnaissance de ce grand peintre incompris de son vivant. Un vrai coup de coeur pour moi.  

Posté par labourgeoise à 07:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

26 août 2017

REMEDE DE CHEVAL

remede de cheval

Présentation de l'éditeur: Après la pluie, le beau temps ! Agatha Raisin est désormais bien installée dans son cottage de Carsely en compagnie de ses deux chats. Cerise sur le pudding, le nouveau vétérinaire du village ne semble pas insensible à ses charmes. Quand le beau véto succombe à une injection de tranquillisant destinée à un cheval rétif, la police locale conclut à un malencontreux accident. Mais pour Agatha, dont le flair a permis de résoudre l'affaire de La Quiche fatale, il s'agit bien d'un meurtre. A l'étonnement de tous, le séduisant colonel James Lacey partage pour une fois l'avis de son entreprenante voisine. Et nos deux détectives-amateurs se lancent dans une enquête bien plus périlleuse qu'ils ne l'imaginaient... Agatha Raisin, c'est une Miss Marple d'aujourd'hui. Une quinqua qui n'a pas froid aux yeux, fume comme un pompier et boit sec. Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, elle vous fera mourir de rire

Et alors?: Deuxième opus de cette série pour cet ouvrage. Contrairement à la présentation de l'éditeur il ne m'a pas fait mourir de rire (faut pas exagérer quand même !) mais j'ai retrouvé avec plaisir le personnage d'Agatha Raisin (très attachante) et ses péripéties, parfois rocambolesques. Un joli moment de lecture, tranquille.

Posté par labourgeoise à 12:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2017

LA LIBRAIRIE DE L'ILE

la librairie de l'ile

Présentation de l'éditeur: A.J. Fikry a l'un des plus beaux métiers du monde : il est libraire sur une petite île du Massachusetts. Mais il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme, son commerce enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale et précieuse. A.J. s'isole au milieu des livres jusqu'au soir où il découvre un couffin devant sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot : " Je tiens à ce qu'elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. " Réticent au premier abord face à l'ampleur de cette mission, le libraire tombe rapidement sous le charme du nourrisson et entrevoit avec lui la possibilité d'un nouveau bonheur. Et si la vie valait bien qu'on lui accorde une seconde chance ?

Et alors?: Un joli roman sans prétention que j'ai beaucoup apprécié. J'ai notamment aimé les références littéraires qu'ils proposent au cours de la lecture. C'est également une jolie histoire d'amour (père/fille adoptive notamment). C'est je crois ce que l'on appelle un "feel good book". Bon moment de lecture pour ma part.

Posté par labourgeoise à 13:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :