les évaporés

Présentation de l'éditeur: Ici, lorsque quelqu'un disparaît, on dit simplement qu'il s'est évaporé. Personne ne cherche à le retrouver, pas de crime pour la police, honte et silence du côté de la famille. Sans un mot, Kase un soir a disparu. Comment peut-on s'évaporer si facilement sans laisser de trace ? Et pour quelles raisons ? C'est ce que cherche à comprendre Richard B., venu au Japon afin d'aider Yukiko à retrouver son père. Pour cette femme qu'il aime encore, il mène l'enquête dans les quartiers pauvres de Sanya à Tokyo. Ce roman profondément poétique allie découverte du Japon, encore bouleversé par la catastrophe de Fukushima, et réflexion sur notre désir, parfois, de prendre la fuite.

Et alors?: Je ne connaissais pas ce phénomène a priori courant au Japon : disparaître de façon subite pour renaître ailleurs en laissant son passé derrière soi.  C'est un roman qui nous présente également un Japon dévasté et meurtri après les catastrophes du tsunami et de Fukushima. Sous fond d'intrigue policière, l'ouvrage nous révèle peu à peu les failles de ce Japon moderne et de la nature humaine avec ses doutes et craintes. Un beau roman que j'ai bien apprécié.