Rose

Présentation de l'éditeur: Paris sous le Second Empire. Les ambitieux travaux d' Haussmann détruisent des quartiers entiers, générant des milliers d'expropriations douloureuses. Loin du tumulte, Rose Bazelet mène une vie paisible, au rythme de sa lecture du Petit Journal et de ses promenades au Luxembourg. Jusqu'au jour où elle reçoit la fatidique lettre du préfet : sa maison, située sur le tracé du boulevard Saint-Germain, doit être démolie. Liée par une promesse faite à son mari, elle ne peut se résoudre à partir. Contre le baron, contre l'empereur, Rose va se battre pour sauver la demeure familiale qui renferme un secret jalousement gardé…

Et alors?: Beaucoup de nostalgie dans ce roman, d'une époque révolue très bien décrite par l'auteure grâce à la multitude d'anecdotes décrivant cette vie de quartier et les enjeux de l'urbanisation... peut-être un peu trop à mon goût. Le personnage de Rose est à l'image de l'histoire, un peu "poussiéreuse", nostalgique de ces années de bonheur et se dressant comme un rampart contre les grands travaux d'Haussmann qu'elle n'accepte pas pour des raisons essentiellement personnelles. Ses ressentis et émotions sont décrits sans faux-semblant, le style est fluide. Ce que j'ai le plus aimé dans ce livre c'est sans doute sa fin, cette union... je n'en dirais pas plus. Un bon moment de lecture, passé un peu trop vite, de nombreuses parties auraient méritées d'être approfondies (comme ce terrible secret très succintement dévoilé)... Merci Michèle de cette lecture !