La Lune en Avril

19 août 2017

DU MIEL POUR LES ABEILLES

du miel pour les abeilles

Présentation de l'éditeur: Sensible et chaleureuse, Frankie mène une vie épanouie. Jusqu'au jour où elle découvre que son mari lui a caché son licenciement. Que penser désormais de l'avenir de son couple ? À seulement 27 ans, Peggy réalise son rêve : ouvrir une boutique de tricot. Mais la jeune femme doit encore se battre avec des souvenirs douloureux. Lillie est l'amie dont toutes deux avaient besoin. L'Australienne, nouvelle venue à Redstone, n'est étrangère ni aux peines de cœur ni aux secrets du passé... Et elle ne se doute pas que son arrivée va jeter un véritable rayon de soleil sur la jolie ville irlandaise

Et alors?: Je ne connaissais pas cette auteure qui semble pourtant populaire. Un joli roman plein de bonne humeur et de délicatesse. Pas de la grande littérature mais agréable pour passer un bon moment sans prise de tête.

Posté par labourgeoise à 19:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


17 août 2017

100 PAGES BLANCHES

100 pages blanches

Présentation de l'éditeur: À la mort de son grand-père, ce jeune homme de trente ans hérite d'un mystérieux carnet, qui détient le pouvoir de faire revivre les souvenirs. Cent pages blanches à noircir pour remonter le temps, un souvenir par page, que lui seul peut utiliser. Quand il essaye d'en parler à ses sœurs jumelles, à son meilleur ami, tous le prennent pour un fou. Peu lui importe, il revit les moments forts de sa vie. Mais à vivre dans le passé, le présent commence sérieusement à lui échapper... À commencer par Clarisse, la femme qu'il voudrait séduire, et que son obsession fait fuir. D'autant que Julia, son ex sublimissime, a refait irruption dans sa vie comme une tornade. Finalement, cet héritage est un fardeau, dont il décide de se débarrasser... jusqu'à ce qu'il se rende compte que le carnet détient un ultime pouvoir. Mais n'est-il pas déjà trop tard pour s'en servir ?

Et alors?: Un sujet de roman intéressant, traité de façon légère. Le style est fluide permettant ainsi une lecture sans prise de tête. J'aurais souhaité un peu plus de profondeur, notamment dans les émotions, il y avait de la matière selon moi. Un moment de lecture tranquille.

Posté par labourgeoise à 07:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

14 août 2017

LA MAISON JAUNE

la maison jaune

Présentation de l'éditeur: Entre les mois d'octobre et de décembre 1888, deux des plus grands peintres de l'histoire ont partagé une petite maison jaune aux angles irréguliers dans la ville d'Arles. Pendant neuf semaines, Vincent Van Gogh et Paul Gauguin y ont peint, bu, visité les bordels et hanté les cafés, se sont étudiés, jalousés, disputés, et s'y sont affrontés dans un huis-clos créatif à nul autre pareil. Entre les mois d'octobre et de décembre 1888, deux des plus grands peintres de l'histoire ont partagé une petite maison jaune aux angles irréguliers dans la ville d'Arles. Pendant neuf semaines, Vincent Van Gogh et Paul Gauguin y ont peint, bu, visité les bordels et hanté les cafés, se sont étudiés, jalousés, disputés, et s'y sont affrontés dans un huis-clos créatif à nul autre pareil. 
Le célèbre critique d'art anglais, Martin Gayford, relate ici cette incroyable aventure ; la subtile, prodigieuse et toxique amitié entre deux géants qui ne pouvaient que se heurter dans un si petit espace, produisant des étincelles de génie et les ferments d'un drame connu. Le talent de Gayford est de dessiner pour nous, autour du motif tragique de cette oreille tranchée, une exploration intime ne se réduisant pas à une glissade vers la folie.
Dans sa maison jaune, Gayford, mieux que personne avant lui, nous fait pénétrer dans le secret de la création, toucher du doigt, ressentir le mystère et la matière nécessaires au surgissement du sublime.

Et alors?: J'ai beaucoup aimé cet ouvrage relatant 9 semaines de cohabitation à Arles entre Van Gogh et Gauguin. De cette période des deux artistes, nous découvrons peu à peu le génie naissant et cette quête perpétuelle de la perfection. J'ai trouvé très intéressant leurs visions différentes, leur façon d'approcher un même sujet mais le résultat final relativement personnel. L'ouvrage nous fait comprendre peu à peu la mal de vivre de Van Gogh. J'ai aussi apprécié leur admiration mutuelle et leur jalousie, sentiments complexes. Les pages centrales de reproductions des oeuvres abordées permettent de bien s'approprier l'ouvrage. De nombreuses références aux contemporains des ces deux artistes ainsi que l'approche historique peuvent rendre la lecture parfois complexe mais apportent beaucoup de sens. Bonne lecture donc pour moi.

Posté par labourgeoise à 19:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 août 2017

UNE SAISON A LA PETITE BOULANGERIE

une saison a la petite boulangerie

Présentation de l'éditeur: Polly Waterford coule des jours heureux sur la paisible île de Mount Polbearne, dans les Cornouailles, entre le grand phare dans lequel elle s'est installée avec Huckle, son boyfriend, et la petite boulangerie où elle prépare chaque jour, avec passion, d'irrésistibles pains dorés. Mais lorsque le nouveau propriétaire de sa boutique fait irruption sur l'île, Polly réalise que son bonheur pourrait bien être réduit en miettes... Avec une pincée de fleur de sel, des kilos de farine et une bonne dose de volonté, réussira-t-elle à surmonter les obstacles qui se dressent sur sa route ?

Et alors?: C'est la suite de "La petite boulangerie du monde". Une lecture toujours aussi agréable et frais avec des personnages attachants. Un moment de lecture tranquille, parfait pour l'été.

Posté par labourgeoise à 07:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

08 août 2017

TOUJOURS AVEC TOI

toujours avec toi

Présentation de l'éditeur: Inga, une photographe d'art, perd son mari brutalement, un jour de 2003, et c'est toute sa vie qui s'effondre. Elle cherche d'abord à donner le change mais, au bout de deux ans, elle craque et part s'isoler dans la maison de campagne familiale, sur l'île de Marstrand. C'est là qu'en rangeant la remise elle tombe sur un carton contenant de vieux papiers. Une lettre... Entre les lignes de cette ancienne missive écrite par une amie de sa grand-mère se lit l'évocation d'un secret bien gardé. Un secret terrible qui unissait les deux femmes. Inga se lance à corps perdu dans une enquête sur l'histoire de sa grand-mère, sans bien savoir pourquoi mais avec l'intuition que c'est en se raccrochant à cette recherche qu'elle pourra remonter la pente. Maria Ernestam sait disposer les indices et les fausses pistes avec ingéniosité. Elle nous tient en haleine dans cette (en)quête mémorielle comme dans un bon polar. Car si le roman fait la part belle aux sentiments, au grand amour, à l'amitié vraie, la recherche est bien celle d'un acte inavouable, dont les traces peu à peu refont surface, au risque de raviver les blessures d'une famille. L'Histoire, loin d'être un simple décor, devient une clef qui permet d'expier et de surmonter le deuil personnel, dans le passage au deuil collectif. Là n'est pas le moindre atout de ce roman limpide et attachant.

Et alors?: Sur fond d'une horrible bataille navale de la seconde guerre (bataille du Judland ou du Skagerrak), j'ai beaucoup aimé ce roman et cette quête de secrets de famille menée par Inga.  Nous passons d'une époque à l'autre, d'une voix à l'autre (grand mère / petite fille) dans cette lecture très touchante. C'est l'histoire du deuil, d'amour inconditionnel, de secrets de famille, le tout sur fond d'intrigue rondement menée.

Posté par labourgeoise à 19:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2017

PETITS GALETS...

J'utilise depuis un petit moment les huiles essentielles notamment pour parfumer les armoires et éloigner les éventuels indésirables. Bien plus écolo que les divers antimite achetés dans le commerce, l'idée de créer des galets en argile  diffuseurs d'huiles essentielles fut rapidement adoptée. En plus c'est parfait pour utiliser les chutes d'argile dont je ne savais que faire.

Voici donc les galets diffuseurs sur lesquels je dépose quelques gouttes d'huile essentielle de Cèdre de l'Atlas ou Lavandin super puis les glisse dans les armoires.

Galets diffuseurs HE

Faïence blanche de chez Ceradel, modelage à la main puis empreinte "Enjoy The Little Things" réalisée à l'aide d'un tampon de scrap

Galets diffuseurs HE 2

Il me plaise ces galets, non seulement de part leur utilité mais aussi car ils sont tous différents les uns des autres. J'aime aussi leur forme toute douce qui rappelle les galets polis par le sable.

Je vous souhaite une belle journée !